Top
Delete Facebook

Le cas Facebook

Le géant n’arrête pas de faire parler de lui ces dernières semaines… Alors que le réseau social traverse l’une des pires crises depuis sa création, on ne compte plus les papiers suite à l’annonce de la nouvelle identité du groupe : “Meta”. Retour sur la tornade que suscite Mark Zuckerberg.

 

Non, “Facebook n’est pas capable de se réguler lui-même”, souligne Time Magazine dans son dernier numéro, en revenant dans un long article sur les récents et retentissants déboires rencontrés par le géant de l’Internet. En l’espace de quelques jours, le réseau social a en effet connu bien des revers, depuis les Facebook Files publiés par le Wall Street Journal à partir de documents internes transmis par la lanceuse d’alerte Frances Haugen, en passant par la panne géante qui a paralysé le site et ses différentes applications –  Instagram, WhatsApp, Messenger – le 4 octobre, jusqu’à l’audition, deux jours plus tard, de Frances Haugen devant le Congrès américain, qui constitue un “véritable tournant”, selon le magazine américain.

Qui est Frances Haugen ?

Frances Haugen, une ex-employée de Facebook, lanceuse d’alerte, est à l’origine d’une série de révélations qui ont fait tanguer la compagnie, déjà quelques temps avant leur panne. Elle dénonce globalement le comportement du géant de la Tech qui ferait passer la recherche du profit au détriment des valeurs qu’il prétend pourtant défendre. La jeune femme a empilé des dizaines de milliers de documents internes afin de démontrer la véracité de ses propos. De la désinformation sur Facebook, à la toxicité d’Instagram, en passant par la modération à deux vitesses, une série d’informations ont tour à tour éclaboussé la firme de Mark Zuckerberg.

Frances Haugen
Facebook

Que s’est-il passé le 4 octobre ?

C’est un scénario digne d’un film apocalyptique que nous avons ensuite vécu quelques jours plus tard, soit le lundi 4 octobre, lorsque les plateformes Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp, toutes trois parties intégrantes de la même entreprise, ont été complètement inaccessibles pendant 6 heures. Certains l’ont vu comme une aubaine, d’autres comme une malédiction, mais sachez que ce n’est pas la plus longue panne enregistrée sur Facebook (14 heures en 2019, près de 24 heures en 2008). En revanche, c’est la plus longue sur l’ensemble des réseaux du géant. Facebook a attribué dans un communiqué de presse cette panne à un « changement de configuration défectueux » de ses serveurs. Selon des experts en cybersécurité, la gigantesque panne serait liée à des mises à jour du système informatique de routage, qui permet de relier les serveurs aux noms de domaine.

Tous ces évènements enchainés ont fait tout de même perdre 15% de sa valeur à Facebook et près de 6 milliards d’euros à Mark Zuckerberg qui a perdu une place au classement des personnalités les plus riches du monde (mais qui cumule toujours une fortune estimée à 120 milliards de dollars).

Facebook, qui possède actuellement le monopole des réseaux sociaux n’est donc pas si invincible… Cela nous permet de prendre du recul et de mesurer l’impact que tous ces réseaux ont sur notre quotidien. De quoi réfléchir à l’avenir et à l’évolution de l’usage qu’on en fait. Et vous, vous l’avez vécu comment le #Facebookdown ? 

Welcome Meta

Mark Zuckerberg est un visionnaire. Alors quand son entreprise est au plus mal, il change de cap. Adieu Facebook, welcome “Meta”. Une vision nouvelle sur l’univers des réseaux sociaux : “un endroit où nous jouerons et nous connecterons en 3D”.

Mais oublierons nous les controverses passées ?

 

Retrouvez nos autres articles ICI

 

Sources ICI